Le Tango « sentiment qui se danse »

Le Tango Argentin est une danse belle et envoûtante, pleine de mystère et de contradiction comme l’est l’Argentine.

Mais pourquoi cette danse a-t-elle un tel attrait pour tant de personne a travers le monde dans nos societes moderne?  De plus en plus de gens se passionnent pour cette danse mystérieuse, quel type de personnes sont le plus sensibles au tango?  Autant de questions qui demandent des réponses mais la complexité du tango ne peut que nous en faire entrevoir qu’une infime partie. A nous de chercher dans notre fort intérieur les réponses aux questions qui nous taraudent.

Le Tango Argentin un sentiment qui se danse

En Tango les pas de danse sont des outils utilisés pour exprimer des sentiments, tout comme les mots sont des outils utilisés pour transmettre des pensées. Mais le Tango ne se trouve pas dans les pas, mais dans le cœur. Comme quelqu’un de célèbre la si bien écrit,  « Le Tango est un sentiment qui se danse. » Il est difficile de définir ce qu’est un sentiment, cela pourrait être l’émotion, le ressenti, l’humeur, le rêve, l’excitation, l’euphorie. Autrement dit, ce que nous vivons dans le tango est plus un état d’esprit. Comme ineffables tel qu’il est, nous sommes plus exubérants, créatif, éloquent  et satisfait quand nous sommes dans cet état d’esprit. Comment cet état d’esprit en vient à être un tel mystère. Il peut aussi ne pas venir du tout malgré la volonté ou l’effort. D’ailleurs il peut venir comme ne pas venir ou simplement il peut ne pas venir du tout et ce même si nous nous efforçons de le trouver. Mais tout le monde la connu à un moment donné. Les tangeros et tangeras sont  accros au tango principalement parce qu’ils ont connu ce sentiment.

Sortie Tango a bale octobre 2015

 

Les raisons pour lesquels le tango peut nous conduire à ce sentiment  est en lien avec la musique. La bonne musique est essentielle pour une expérience tango enrichissante. Elle est une source d’inspiration indispensable pour amener nos potentiels (originalité, imagination, capacité et fluidité) en jeu complet. La bonne musique, marquée par un rythme clair et riche en sentiment, est non seulement belle et facile à danser mais génère aussi une humeur, suscite des émotions, des tournures d’esprit, elle inspire la créativité et nous conduit à cet état d’esprit. Quand nous nous souvenons d’une milonga où la musique est enchanteresse et fait du bien  au moral, ce que nous nous souvenons de ce moment est le sentiment et non pas les pas de danse.

Le sentiment, bien sûr, n’a pas été généré par la musique seule. L’étreinte joue également un rôle important. Et le Tango est unique pour cela. Contrairement à ce que les novices peuvent penser, l’étreinte en Tango n’est pas seulement un cadre ou tenir l’autre. Il est le lien qui nous fait un, la communication qui relie nos cœurs, la tendresse, l’intimité et le confort qui satisfont notre âme. Il répond aux besoins qui se trouvent profondément dans notre humanité, nous donnant un sentiment d’appartenance, de connexion et d’achèvement. Il nous ramène à nos premiers souvenirs, au berceau de notre enfance, la nourriture et le confort de la poitrine de notre mère, le soutien et la protection des bras de notre père et la chaleur et la sécurité de notre maison. Le Tango reflète notre désir de «maison». Il nous rappelle que nous ne sommes pas mieux quand nous sommes seuls, mais quand nous sommes ensemble. En fin de compte, nous trouvons la maison dans l’autre, parce que nous appartenons, en besoin et complémentarité, les uns aux autres. Nous dansons pour être un avec l’autre, donc nous lier pour une meilleur symbiose. Sans l’étreinte, le tango n’est pas le tango, mais une autre danse ordinaire.

Si l’étreinte est importante, le ou la partenaire l’est tout autant. Nous ne pouvons pas éprouver les sensations du tango en dansant avec quelqu’un qui ne sait pas embrasser (Affinité et harmonie entre les partenaires sont nécessaires). Le problème avec une pédagogie de tango ne se concentrant que sur les cours et les pas de danse est qu’il ne produit que des danseurs amateurs. Ils répugnent l’étreinte, ils se penchent en arrière, se détachent de leur partenaire, saisissent leur partenaire comme un cabas, et ne sont pas engagés émotionnellement. Ces gens passent complètement à côté de l’essence même du Tango.

photo tango argentin colmar mulhouse janvier-2016

Danser le tango c’est comme prendre un bébé tendrement dans ses bras et lui chanter une berceuse pour qu’il s’endorme, ou de le poser tendrement dans ses bras, et tout en écoutant l’hymne de notre cœur, se laisser aller à rêver. Le Tango est un sentiment chaleureux, sûr, confortable et intime que nous vivons et partageons avec notre partenaire. En effet, la belle musique, l’étreinte confortable et les mouvements rythmés du tango ont un effet hypnotique, nous faisant tomber profondément dans un état de méditation ou de rêvererie si intime que nous ne voulons pas nous réveiller quand la tanda se termine. On a besoin d’apprendre à danser le tango, mais l’objectif principal est de faciliter l’étreinte afin que nous puissions rester un en mouvement. Le Tango ressemble à la relation que nous avons dans la vie réelle où nous sommes confrontés à toutes sortes de défis, mais malgré cela nous continuons à avancer unie, souder, solidaire et indissociable. Le Tango est une relation unique. Il faut de l’amour, de la confiance, s’abandonner à l’autre et un fort engagement personnel. Si vous voyez le tango de ce point de vue vous ferez l’expérience d’une danse totalement différente – romantique, sensuelle , rêveuse, poétique et émouvante .